PARCOURS ARTISTIQUE 

         

BIOGRAPHIE

 

Franco-Ivoirienne née en 1971, Aya N'Da pratique l’art de la peinture depuis 7 ans, en Guadeloupe où elle vit depuis 11 ans.

D’abord initiée en 2010 par une restauratrice de tableaux, elle fréquente pendant 5 ans l'atelier de Lucien Léogane peintre guadeloupéen et professeur d’arts plastiques, avant de prendre son envol ...

Expositions collectives :
   
       2017: "Exubérance Afro Caraïbe" Bibliothèque Schoelcher  (Martinique)

       2016 : Pool Art Fair (Guadeloupe)

       2015 : 10e Biennale (BMAC) du Marin (Martinique)


                    "Autour de Louis" Fort Fleur d'épée (Guadeloupe)

                    "Madinina artistik solidaire"  Résidence départementale
                         Chanteclerc (Martinique)

       
       2012 « Kombit au village »  Club House EDF (Guadeloupe)   
            
Expositions individuelles:

      2018: 
"Contrariétés" Tropiques-Atrium Scène nationale (Martinique)


      2017 : "Ma part de Hasard" lycée Hyacinthe Bastaraud, Marie-Galante

      2016 : "Chromatiques Tropicales" médiathèque de Baie-Mahault, Guadeloupe

      
2014 : "Formes, Couleurs et ... Rêves"  chaÎne de télévision Guadeloupe 1ère

Illustrations :

      2017: "Sociologie politique"  de Paul N'da aux  éditions l'Harmattan
                " Alliance à plaisanterie..." de Paul N'da aux éditions l'Harmattan

      2016 : " La réussite paradoxale à l'école" de Benoit Kouakou 
                   aux éditions l'Harmattan

                 " Pampres" de René Gnaléga à La Doxa éditions

      2015 :  "Les sommeils des indépendances" de Josué Guébo,
                   aux  éditions  l'Harmattan 

Amis du CEREAP 



 
 


En dehors d’une appétence pour les arts plastiques depuis la tendre enfance, d’un désir contrarié d’entrer en école d’art, et d’une grand-mère collectionneuse, rien ne prédestine Aya N’da à une carrière d’artiste-peintre. 

Née en France en 1971 de parents alors en fin d’études, Aya N’da rentre enfant en Côte d’Ivoire et grandit à Abidjan. Fille d’enseignants, elle évolue dans un milieu citadin, instruit, mais sans affinité particulière pour les arts plastiques. Elle fait des études de médecine sur les conseils de sa famille et devient médecin. En 2001 elle revient en France pour les spécialités d’urgences et anesthésie-réanimation. 

C’est aussi dans ce cadre qu’elle arrive en Guadeloupe en 2005. 

En 2010, une rupture sentimentale qui s'avèrera être une bouffée d’oxygène, remplit Aya N’da d’énergie et de volonté de se ré approprier son espace vital, de réinvestir sa vie. Ses appétences de toujours pour le dessin et la peinture réapparaissent. Elle décide dès lors de se former aux arts plastiques. Une restauratrice de tableaux puis Lucien Léogane peintre et professeur d'arts plastiques seront ses enseignants pendant 6 ans ...

Médecin à mi-temps désormais, Aya N’da a fait officiellement de sa passion de peindre et de  ses activités d’artiste, son second métier.